Interview – Eva De Kerlan

eva de kerlan montage

Quelques questions te concernant

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?                                                                   

Difficile à dire. Je crois que j’ai toujours plus ou moins écrit depuis que je sais tenir un stylo. Mes premiers « vrais » textes datent de mes 10 ans, quelque chose comme ça, et au fil du temps, j’ai commencé à rédiger des histoires plus complexes, plus profondes. Quant à savoir pourquoi… parce que ça me plaisait ? parce que je savais le faire ? sans doute. Mais aussi je pense parce que quand je terminais un livre, des fois, je n’étais pas complètement satisfaite de l’histoire. De là est sans doute venue l’envie de créer une histoire qui me plairait en totalité.

Quelle a été la réaction de ton entourage/amis ?                                                                 

Quand j’étais ado, ma mère voyait ça du regard de : ma fille est unique, génial. Avec le temps, cela m’a dérangé et j’ai fini par ne plus trop en parler. Actuellement, très peu de monde dans mon entourage sait quelle est mon activité, et ces personnes sont en général ravies.

Qu’est ce que tu écrivais pendant ton enfance?

Du haut de mes 10 ans, j’ai commencé par des petits textes de fée et de lutin. Puis très vite ça a tourné autour des héros de série et dessin animé que je regardais. J’inventai des nouveaux épisodes en gros. Et peu à peu j’ai créé mes propres personnages, mes propres histoires. 

Quel est le genre que tu préfères écrire ?                                                                                 

Sans hésitation : la SF. Maintenant, la romance m’attire également. C’est un autre genre, très différent mais tout aussi intriguant. De par mes études, j’ai un faible pour l’histoire. Un de ces quatre, je vais mélanger le tout et on verra ce que ça donnera.

Quels sont tes livres de chevets/les auteur-es que tu admires ?               

Là tout de suite, mon livre de chevet c’est les Hauts Conteurs (ed. scrinéo). Un récit vraiment bien mené, une histoire de conteurs résolvant des mystères sur un fond de médiéval… tout pour me plaire. Et plus largement, je suis archi fan de Robin Hobb, Hugo Verlomme, M. Druon ou J.M. Auel par exemple.

Quelles sont les conditions dans lesquelles tu écris ?             

Calme et silence ! Bon, concrètement, c’est quelque chose de très dur à obtenir, surtout quand comme moi on a des enfants. Alors je m’adapte. Mais dans l’absolu, c’est cela.

Parmi les livres que tu as écrits, en as-tu un favori ?

Éphémères 😉 « ma » SF, mon rêve absolu… ce roman, je l’ai dans mon âme depuis des années, il a jailli d’une série d’illustrations qui m’ont plu, j’en ai fait mon roman, mon univers. Et Elixyria m’a offert le plus beau des cadeaux en le publiant.                                    

30223372_362376510931483_261068716_o

Quelques questions concernant tes livres

Comment décrirais-tu tes personnages ? En as-tu un préféré, tous livres confondus ?

Entiers et véridiques. Mes personnages, il faut qu’on puisse les croiser dans la rue, qu’ils aient une âme, un passé. Mon préféré ? L’héroïne d’Ephémères…. forte et fragile à la fois.

Quel est le message que tu voudrais faire passer à tes lecteur-ices ?

Je n’en sais rien du tout… peut-être que le monde n’est pas si mauvais que ça ? Il faudrait le leur demander.

Que voudrais-tu faire ressentir à tes lecteur-ices lors de leur lecture ?

Mmmm… un peu de tout. Des émotions à la pelle. Je pense que s’il faut résumer, je voudrais qu’ils se sentent vivants.

T’attendais tu à un tel succès concernant ton roman « Matt » ?

Matt… ah la la, celui-là ! La réponse, c’est tout à la fois oui, et non. « Oui », parce que un roman tiré d’un jeu, forcément, ça attire les joueuses. Donc je me disais qu’il serait apprécié. Mais pas à ce point-là… J’ai été incroyablement surprise de voir tout ce monde au salon de Paris, et encore plus touchée des témoignages des lectrices. Beaucoup m’ont dit être venues pour Matt, avoir lu pour Matt… et avoir adoré mon style et ma manière d’écrire. L’un des plus beaux témoignages que j’ai pu avoir est celui d’une joueuse/lectrice qui, après avoir achevé le roman, m’a dit que grâce à lui, elle avait de nouveau envie de lire… Donc « non », dans le sens où les joueuses sont devenues des lectrices et ont fait vivre le roman en tant que tel et pas simplement en tant que dérivé d’un jeu.                                       

Questions plus générales

                                                                                                                                                        Qu’est-ce que tu conseillerais à tes lecteur-ices qui souhaiteraient se lancer dans une carrière d’auteur-e ?

D’être patient et persévérant. De ne pas se décourager. D’accepter les conseils et les refus et de toujours se remettre en question.

Comment as-tu rencontré ta maison d’édition ?

Nisha, je les ai rencontré par hasard on va dire. Une annonce, moi qui répond, et de fil en aiguille…. Elixyria, c’est un peu le même principe. J’ai vu passer l’info que la ME s’était créée, et j’avais Ephémères sous le coude, qui se morfondait dans mon tiroir. J’ai tenté le coup, et j’ai été retenue.

Que penses tu de l’auto-édition ?

J’en pense beaucoup de choses. Ça peut être une vraie opportunité pour des auteurs dont le style ne plait pas aux éditeurs et qui ne correspond pas aux tendances actuelles. Mais c’est un travail de titan et j’ai beaucoup d’admiration pour ceux et celles qui font de l’auto édition. L’une de mes amies vit de cela, et je dois reconnaître qu’elle a bien du courage, car c’est loin d’être facile.

Quels sont tes futurs projets (d’écriture ou autres) ?tu me lances là-dessus, on va passer la nuit à discuter 😉 Bon, faisons court. La suite et fin d’Éphémères pour commencer. Puis de la romance, la suite et fin de Zeus dating notamment que beaucoup attendent, deux romances historiques, une romance un peu SF/urban fantasy aussi… j’envisage une suite à Dark Secrets également… bref de quoi m’occuper 😉

Nous te laissons le mot de la fin et nous te remercions du temps que tu nous as accordé.

Simplement un grand merci et des millions de bisous à mes lectrices, aux blogueuses aussi, à mes ME, bref à tout le monde ❤

 Nous te souhaitons bonne continuation et encore beaucoup de succès.

Mille merci !

livres eva de kerlan.jpg

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s