Mon cœur de battre s’est arrêté d’Alexandra Lanoix ❤️

Mon avis:

Pour commencer, je voudrais remercier Alexandra Lanoix de m’avoir fait confiance.

De m’avoir donné son bébé pour que je puisse en donner mon avis.

Tout d’abord, j’ai juste envie de dire whaou !!

Ce livre est juste magnifique. L’auteure est capable de nous faire passer par toutes les émotions en quelques mots, j’ai réussi à rire et à pleurer.

Le sujet traité, le cancer et la mort est d’un compliqué, mais elle a relevé le défi avec succès. Alexandra arrive à nous tenir en haleine. L’on a envie de tourner les pages de continuer de savoir si les personnages vont s’en sortir.

La couverture du livre est magnifique également.

C’est assez innovant comme lecture et j’ai vraiment aimé que pour une fois, c’est Mary, la femme d’affaires riche à millions et c’est Wyatt qui est pauvre. On est beaucoup plus habitué à ce que cela sois l’inverse.

Même si on conserve quand même le triangle amoureux on ne peut pas tout modifier.

J’ai un tout petit peu été déçu, mais vraiment un peu que cela sois qu’en une seule voix, j’aurais aimé par moments avoir la vision de Wyatt . Même si les personnages restent assez éloquents entre eux, on ne loupe rien.

Wyatt est un homme plein de surprises pas toute forcément bonne. J’ai adoré les joutes verbales entre lui et Helen, ils m’ont fait rire, il est sans filtre et va même jusqu’à inventer des choses pour l’embêter.

Des personnages attachants pleins de détermination, d’amour, ils savent que la vie est précieuse.

Un retournement de situation inattendu. Je ne vais pas en dire plus pour ne pas trop en dire alors cher lecteurs, lectrices à vous de découvrir la plume et l’histoire d’Alexandra Lanoix.

Moi mon avis est fait et je compte bien lire d’autres œuvres de l’auteure s’ils sont tous de ce niveau, c’est clairement du talent.

Quatrième de couverture :

Mary Banks est une jeune femme à la tête d’une entreprise high-tech des plus rentable aux États-Unis. Elle a tout pour être heureuse : riche, intelligente, un peu rebelle… Pourtant, une terrible nouvelle vient assombrir son brillant avenir. On vient de lui annoncer qu’elle a un cancer incurable. Sa sœur, Helen, est dévastée en apprenant la nouvelle et souhaite que Mary se batte pour rallonger sa vie de quelques mois, ce que refuse catégoriquement Mary, qui ne veut pas de traitement. Elle ne souhaite pas passer le restant de ses jours dans un hôpital à subir les effets secondaires de la chimio.

Son boulot au sein de l’entreprise et ses jumeaux, qu’elle élève seule, ne permettent pas à Helen de courir après sa sœur, qui n’a de cesse de la contrecarrer. Elle va alors implorer Mary d’engager un infirmier pour veiller sur elle. Lasse de ses supplications, Mary cède à la demande de son aînée pour l’apaiser… et fait la connaissance du docteur Wyatt Delaney, un médecin charismatique, doué et très peu conventionnel. Mais il a lui aussi de graves problèmes à régler, et une sœur à ses basques ! Très vite, elle tombe sous son charme, mais refuse toute relation intime avec lui.

Peut-on s’autoriser à aimer lorsqu’on se sait condamné ?

# Maïlys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s