Mis en avant

Bienvenue

book-2160539_960_720.png

Bonjour à tous et à toutes, petits et grands, novices ou passionnés,

Bienvenue sur la nouvelle version de notre blog: Avis livresque. Nous sommes trois amies, passionnées de lectures et d’écritures, qui aimons partager nos coups de cœur littéraires avec d’autres personnes. La lecture a un impact énorme sur nos vies. C’est une source de plaisir qui fait parfois rire aux larmes ou bien pleurer de colère mais qui, au final, nous apprend toujours quelque chose. Un petit rien qui, un jour, nous resservira.

Vous retrouverez ici des critiques littéraires des livres que nous avons lus. Nous vous ferons part de nos ressentis, de nos avis, positifs ou négatifs, sur nos lectures personnelles ou sur les services de presse que nous recevons. Vous trouverez aussi, dans la catégorie Bric à brac, des articles parlant de nos piles à lire respectives, des concours organisés, des interviews d’auteurs dont nous suivons l’actualité…

Enfin nous espérons, par ces quelques résumés et avis de nos lectures, vous donner l’envie de vous plonger dans un bon roman, au moins une fois de temps en temps.

———————————————————

Pour celles et ceux qui le souhaitent vous pouvez nous retrouver sur Facebook, Instagram et Twitter et pour les maisons d’édition/auteurs sur notre adresse mail: avislivresque@hotmail.com

Notre ancien blog.

—————————————————————————–

L’équipe d’Avis Livresque: Mathilde,Maïlys & Aurélie

Le soleil de minuit de Lylyblabla

Quatrième de couverture :

Que deviendront Milann et Aaron au douzième coup de minuit ?

20 janvier, 16h20

Quelque part en région parisienne, deux étoiles filantes entrent en collision …Aaron a toujours vécu dans cette petite ville de banlieue. Il y a ses petites habitudes, ses amis, ses secrets… Son monde bascule quand il y voit Milann pour la première fois, triste et seule sous la pluie, et qu’il décide d’aller lui parler. Milann a le cœur en miettes, elle est trempée de la tête aux pieds et pétrifiée par le froid. Pourtant, elle ne parvient pas à quitter Aaron du regard, assis à l’arrêt de bus de l’autre côté de la rue depuis une éternité.Ils ne se connaissent pas mais sont inéluctablement attirés l’un par l’autre, comme deux aimants.Leur rencontre était écrite.Le temps d’une soirée, Milann et Aaron sont emportés par un tourbillon d’émotions. Mais qu’adviendra-t-il de leur histoire naissante quand sonnera le dernier coup de minuit ?

Mon avis:

Un grand merci aux Editions fyctia pour ce merveilleux cadeau que j’ai eu la chance de pouvoir réceptionner.



Ce livre est un vrai petit bijou d’écriture, de lecture. Un gros coup de cœur pour cette fin d’année.



La couverture est magnifique et énigmatique. Mis à part la petite new romance, si je n’avais pas eu le résumé, je n’aurais pas su à quoi m’en tenir et clairement, je ne regrette absolument pas ce choix. En à peine deux jours, j’ai enchaîné les mots et les pages.



La fluidité de l’écriture est impressionnante. L’auteure a vraiment tout prévu pour mettre le lecteur dans une immersion totale car à chaque début de chapitre un titre musical est suggéré. J’avoue avoir lancé régulièrement YouTube pour écouter les musiques au cours de ma lecture. J’étais estomaquée tant le son écouté, me transportais auprès des personnages.



Le roman est écrit d’une façon assez nouvelle pour moi, on est bien sûr sur un récit à deux voix, mais aussi avec une histoire qui se passe sur une très courte durée d’a peine 6 heures.



J’ai entendu les cloches sonner, le tic-tac du temps qui s’écoule avant la séparation. J’ai voulu savoir la malheureuse histoire autour d’Ellie.



Également, ce qui a mené notre belle Milann en pleurs au pied d’un arbre sous la pluie. Aaron est un garçon avec le cœur sur la main qui n’étale pas sa chance de vivre avec autant d’aisance financière.



C’est le cœur lourd que je referme ce livre avec un goût de trop peu. Je ne voulais pas que cela s’arrête et fort heureusement, j’ai pu être rassurée grâce à l’annotation « partie 1 » qui trône sur la couverture en me disant que nous aurons la suite des leurs aventures.



En tout cas un grand merci à Lylyblabla d’être passée à l’écriture après ses illustrations splendides. Autant de talent dans une seule personne, c’est de la magie. Merci également de m’avoir fait parvenir un ouvrage dédicacé spécialement à mon effigie. L’intention me va droit au cœur, je suis fière de posséder cet exemplaire dans ma bibliothèque.



Alors, mes amis livresques foncez lire cet incroyable roman.

Comme me l’a indiqué Lylyblabla :

« PS : pensez à regarder les étoiles. »

Maïlys

Too young to love de Milla Mirelli

Quatrième de couverture :

Les premières nuits au goût d’interdit…

Ballottée de foyers en familles d’accueil, Nina est une adolescente pleine de colère et de doute.

Pourtant, alors qu’elle intègre une énième famille et un nouveau lycée, elle trouve enfin ses repères. Et surtout, elle rencontre Matt, un garçon qui fait battre son cœur pour la première fois. Avec lui, elle découvre le désir, l’amour fou et les délices des nuits partagées…

Mais ils ne viennent pas du même monde et doivent affronter l’hostilité de leur entourage. Matt se rebelle contre son père mais Nina a déjà beaucoup souffert dans sa vie et a bien trop à perdre, elle préfère renoncer à son unique amour.

Matt aura-t-il les épaules pour se battre pour deux ?

Mon avis :

Je souhaiterais remercier les éditions addictives de m’avoir confié ce service presse.


J’ai aimé cette lecture mais je n’ai pas été happé, transporté par les protagonistes.


L’intrigue autour de Nina et de son père a été très bien tournée et elle donnait envie de découvrir la suite.


J’ai trouvé l’histoire de cœur entre Nina et Matt longue. Les deux personnages sont pourtant attachants, leur groupe d’amis est un groupe fusionnel. J’ai apprécié cet aspect de leurs personnalités.


Les amis sont la famille que l’on choisit et je l’ai clairement ressenti dans ses pages.


Le fait de se retrouver quelques années plus tard avec l’évolution de leurs vies, c’est clairement satisfaisant même si on savait quelle direction allait prendre l’histoire d’amour entre Matt et Nina. Par contre voir l’évolution des autres m’a surprise.


Mon petit cœur de maman a été touché par les derniers chapitres avec Milo qui est un enfant formidable, très loin d’être idiot.


Cette romance est légère, fluide, elle suit le fil conducteur de chaque livre de ce genre. Un personnage blessé et balloté dans sa vie d’adolescence qui souhaite se reconstruire au sein d’un groupe d’amis alors que de base Nina est une jeune femme plutôt solitaire, brisée par la vie avec un passé assez lourd.


En visuel, le livre peut faire peur car il comporte quand même énormément de pages. Mais elles s’enchaînent assez rapidement. Le récit est écrit à deux voix, ce dont je raffole. J’adore faire la fouine et avoir les pensées des deux personnages.


En résumé, ce livre était une lecture sympathique qui m’a permis de passer une bonne soirée au coin du feu par ce froid hivernal.

Maïlys

California high school de Sonia birdy

Quatrième de couverture :

Si elle couche avec lui, elle perd tout. Lui n’a rien à perdre.

Laguna Beach ! Ici, tout le monde est beau, mince, riche et performant. Autant dire que je n’y ai pas ma place.

Après la mort de ma grand-mère qui m’a élevée comme sa fille, j’ai dû tout quitter pour venir vivre dans cet univers aseptisé avec une mère qui n’a jamais voulu de moi.

Pour ne rien arranger, elle travaille comme femme de ménage chez la famille de Zack Miller, le mec le plus beau, le plus sexy, le plus populaire de mon nouveau lycée.

Capitaine de l’équipe de foot, un regard azur torturé, des muscles à n’en plus finir, tout en lui crie danger.

Il fait craquer toutes les filles, moi y compris. Sauf qu’il est hors de ma ligue et que je n’ai pas le droit de l’approcher.

Mais difficile de maintenir ses distances quand on vit quasiment sous le même toit…

Mon avis :

Tout d’abord, je voudrais remercier les éditions addictives pour m’avoir donné ce livre en service presse.

Ce livre m’a transporté au cœur de l’été en ce début d’automne pluvieux, cela fait un bien fou.

Dans cette histoire, on rencontre Ella une jeune femme qui débute le roman sur une tragedie. Elle a perdu sa grand mère qui l’élève depuis son plus jeune âge. Ella a donc fais plusieurs familles d’accueils jusqu’à ce que la femme en charge de son placement finisse par retrouver sa mere afin de l’y placer.

Lisa sa mère habite en Californie où elle travaille pour une riche famille en tant qu’aide ménagère.

Ella va devoir quitter Chicago sa ville pour aller vivre avec sa mère qui n’assume pas sa fille et qui l’a fait passer pour sa sœur.

Ella va vivre dans la maison de jardin de la famille Miller pour laquelle travaille Lisa.

Mais c’etait sans compter sur le fils de cette riche famille Zack. Un beau footballeur avec un corps de Dieu grec. Ils ont une rencontre des plus rocambolesque qui m’as clairement arraché un sourrire.

J’ai beaucoup apprécié leur relation et la façon qu’ils ont de s’échapper, avec toujours un respect des deux cotés. C’est juste des ados en crise qui essayent de s’adapter à leurs environnement avec quelques pots cassés qui compliquent leurs contructions. Il sont entourés de leurs amis mais bien sûr dans un lycée avec des enfants de famille aisées, il y a une certaine hierarchie, le footballeurs, les cheerleaders et les autres. Et malheureusement, Ella ne passera pas inaperçu comment une latina pourrait l’etre.

J’ai aimé les sujets abordés. Notamment le passage sur le harcelement scolaire, notre héroïne a beau être très forte ça n’empêche pas d’avoir des failles. J’ai été obligée de m’identifer à elle et j’ai donc souffert du harcèlement qu’elle a subit.

J’ai adoré la relation qu’elle a développé avec Zach. C’était revigorant, ils sont vraiment mignons tous les deux. Leur histoire cachée m’as vraiment plu. Le retournement de situation avec la belle mère est super bien fait, très bien écrit et permet de diaboliser les personnages déjà assez détestables.

Leurs amis sont très attachants, ils m’ont fais rire à plusieurs reprises et j’ai aimé leurs investissements envers notre couple interdit.

Même Shelby, l’ex de Zack, la bimbo loin d’etre bête mais prête à tout pour sauver son honneur et son couple même après tout les crasses qu’elle a faites à nos protagoniste, je n’ai pas reussi à la détester. Je regrette juste qu’elle n’ai pas eu une fin plus heureuse ou alors c’est peut être pour un autre tome.

Clairement, je suis prete à retourner dans cet univers pour connaître la suite de la vie des personnages .

Merci pour cette histoire et mes deux jours de lecture. J’ai enchainé les pages sans reussir à le lacher. C’etait une véritable découverte un vrai plaisir !

Maïlys

Quelques mots d’amour de Samuelle Barbier

Quatrième de couverture :

Sa mission ? Enquêter pour retrouver les destinataires des colis perdus et des lettres mal adressées.

Lorsqu’elle prend ses fonctions au centre de tri postal de Libourne, Davina est au creux de la vague. Mutée de force en Gironde après avoir collé son poing dans la figure de son responsable hiérarchique, elle refuse de nouer des liens avec ses collègues et expédie le travail qu’on lui confie.
Sa mission ? Parcourir les lettres mal adressées en quête d’un indice pour retrouver leurs destinataires.
Pourtant une série de magnifiques déclarations d’amour pourrait venir tout bouleverser. Davina se prend au jeu : qui est ce Jem, éperdument amoureux de sa belle Anne ? Il lui ouvre son cœur avec tant de sincérité que Davina ne peut se résoudre à laisser ces courriers être détruits, elle doit les faire parvenir à destination, coûte que coûte.

Mon avis :


Tout d’abord, je voudrais remercier les éditions fyctia pour ce magnifique roman.

Ce livre a eu la particularité de me faire verser une larme dès les premiers chapitres.

Cette histoire m’a transportée. On commence le livre avec une femme qui travaille dans un bureau de poste. Elle vit une ambiance de travail loin d’être seine car son patron lui fait subir un harcèlement moral et sexuel.

Suite à cela, elle se retrouve mutée dans une autre région au sein d’un bureau de poste avec des collègues assez atypiques.

Elle est affectée au poste de triage des courriers perdus. Elle doit ouvrir le courrier sans adresse afin de pouvoir les attribuées à leurs propriétaires. C’est donc comme cela qu’elle se retrouve à lire le courrier du cœur d’un vieux monsieur qui relate son histoire avec une certaine Anne.

Davina se met en tête de retrouver cette femme afin de lui donner les lettres qui lui reviennent.

Les lettres de ce papi m’ont énormément ému.

Je sors de ce livre avec un pincement au cœur. J’ai énormément aimé ce récit.

Un véritable coup de cœur, un vrai trésor de lecture. Je suis clairement amoureuse de cette lecture ! J’aurais tant voulu que cela dure plus longtemps mais en même temps, je me dis qu’ils ne faut rien changer aux mots de l’auteure.

Vous l’aurez compris, je vous le conseil plus que n’importe quel autre.

Il a peu de page mais c’est une bonne lecture au coin du feu avec une bonne boisson chaude pour occuper une soirée d’automne.

Bonne lecture mes amis livresques.

Maïlys

Cherche-moi je te fuis de Billie Morgan

Quatrième de couverture :

Ils s’énervent et se rendent fous… de désir !

Gauthier pensait avoir un avenir tout tracé, mais tous ses plans s’effondrent et son bonheur avec !

Décidé à faire ce qu’il veut, quand il veut, il décrète qu’il se la coulera douce, et selon ses propres règles ! Abandon de la fac, drogues, filles… après tout pourquoi se limiter ?

Mais c’était sans compter Anaïs. Elle est belle et pétillante, n’a pas la langue dans sa poche et ne supporte pas les mecs torturés comme lui!

Et c’est aussi sa très très sexy meilleure ennemie…

| Spin-off de Free fighter |

Mon avis :

Tout d’abord, je voudrais remercier les Éditions Addictives pour ce service presse.

J’étais heureuse de trouver une suite (un spin off de free fighter écrit par Billie Morgan). C’est donc pour cela que je l’ai choisi. Et clairement, j’ai regretté car j’ai mis un temps fou a le terminer.

Les personnages sont attachants. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Gauthier entre les deux tomes et la prise de conscience dans celui-ci.

Par contre, Anaïs, elle m’a exaspéré à jamais prendre de décision. Ils ont aucune communication donc un tout petit truc devient une montagne. Ils se trouvent des problèmes où il n’y en a pas alors qu’ils pourraient gérer ceux qu’ils ont vraiment. Je n’ai pas accroché avec le thème de l’aviron car c’est une activité sportive que je ne connaissais pas et j’ai donc trouvé leur séance de sport pas à mon goût.

Clairement se livre porte très bien son titre parce que plus de la moitié du roman, ils se tournent autour. C’était long, très long.

Après, j’ai été heureuse de retrouver Annabelle et Pappas du premier tome et de connaitre leurs évolutions.

J’ai quand même aimé les quelques souffles d’aventures qu’a injecté l’auteure par moment. Notamment avec le problème qu’a Anaïs et aussi avec les addictions de Gauthier. C’est vraiment cette intrigue qui m’as tenu sinon je l’aurais abandonné. Même si j’aurais aimé que cela soit plus complexe pour Anaïs et qu’elle ne se débarrasse pas de cet incident aussi facilement. Qu’il y a plus de rebondissement dessus. Bref, j’aurais préféré que l’histoire tourne sur autre chose que leur histoire d’amour impossible.

Ce n’est pas une lecture que je déconseille, elle n’a juste pas été à la hauteur de mes espérances. Ce n’est que mon avis. Ce live fera peut être votre bonheur alors si vous voulez continuer l’aventure de free fighter avec le match de boxe, je vous le conseil. Je vous partage de nouveau ma chronique sur le premier tome avec le lien suivant. https://avislivresque.wordpress.com/2021/04/20/free-fighter-de-billie-morgan/

Bonne rentrée mes livresques

Maïlys

Just sex & tattoos de Mina Zadig

Quatrième de couverture :

Le sexe c’est bien, l’amour c’est nul !

Thunder est tatoueur, sexy, indépendant, et fermement décidé à ne jamais s’engager. Il tient trop à sa liberté !

Camille est vive, joyeuse, lumineuse… et déterminée à ne pas tomber amoureuse. Elle a déjà donné et ne compte pas recommencer !

Alors, même si le désir les consume, s’ils sont incapables de se côtoyer sans se sauter dessus, ils ne sont pas en couple. Certainement pas.

Sex friends ? Voilà, c’est parfait, ça ! Pas de sentiments, pas de complications, que du sexe – explosif, tant qu’à faire.

Aucun risque que ça leur pète à la figure, pas vrai ?

Mon avis :

Je voudrais remercier les Éditions Addictives pour ce service presse.

Dans cette histoire, on rencontre deux jeunes filles qui sur la base d’un pari de soirée doivent aller se faire tatouer.

Dans le salon de tatouage Ombre, elles tombent sous le charme directement des deux beaux tatoueurs.

Mel tombe sous le charme de Ness. Ils vivent directement leur histoire d’amour avec un grand A.

Nous allons plutôt suivre Thunder et Camille qui eux on une histoire plus tumultueuse avec un vrai jeu du chat et de la souris. Thunder est un homme beau qui aime enchainer les coup d’un soir.

Camille est pareille. Elle ne croit plus en l’amour. Jusqu’à le rencontrer lui.

Je suis désolée mais je n’ai pas trop accroché avec ce livre. J’ai trouvé le début trop rapide au niveau de leurs rencontres et leur histoire interminable. Du je t’aime moi non plus. Ils ont mis longtemps à comprendre leurs sentiments et à se tourner autour. J’ai été un peu déçu.

Je serais bien partie avec une intrigue avec les ex ou alors la cousine de Camille pour pimenter le récit.

J’ai tout de même passer un bon moment de lecture et j’ai adoré les scènes avec les Abénaquis.

J’aurais aimé avoir quelques chapitres du point de vue de l’homme surtout quand il part de long moment en laissant Camille seule. C’est frustrant de ne pas savoir comment il avance dans ses recherches au Québec.

Les personnages m’ont bien fait rire surtout le grand père avec ses expressions.

En résumé, c’est une bonne lecture mais pas dans mes favorites.

Ce livre sera peut être le vôtre. Foncez mes livresques .

Maïlys

Mes lectures d’août

Ouvrir la photo

La cloche de la rentrée a retenti, sonnant ainsi le glas de cet été à la météo capricieuse.

En vacances, entre baignade et excursions dans cette jolie région alsacienne, j’ai pu continuer de lire et découvrir de beaux romans : ils sont au nombre de 7 pour ce mois d’août. Entre lectures personnelles et services presse, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.

Les services presse des Editions Addictives :

The Duke de Charlie Lazlo : Comme je suis une fan inconditionnelle des Chroniques de Bridgerton, j’ai été attirée par cette romance du 19ème siècle. J’ai beaucoup aimé le fait que le récit soit écrit à la première personne et que l’on ait le point de vue des deux protagonistes. Cela rend le récit hyper dynamique et moins pompeux. Les personnages sont intéressants. J’aime la fougue de notre héroïne qui souhaite s’affranchir malgré les usages de la bonne société. Et notre gentleman n’est pas sans me rappeler un certain duc de Hastings, très libertin ! J’adore !

I hate my boss de Caroline Sauvage : J’ai failli refermer ma liseuse dès la première page ! Dès les premières lignes, l’héroïne, mère célibataire, avoue qu’elle aimerait assouvir son fantasme et pratiquer le BDSM. Ce n’est pas du tout ma tasse de thé mais j’ai tout de même poursuivi l’expérience et découvrir la plume de l’auteure. Je n’ai pas été emballée par l’histoire car trop de similitudes avec un certain M. Grey. Pourtant l’écriture est fluide et dynamique. Le caractère de l’héroïne est flamboyant et elle est tout feu tout flamme.

Fake fiancé deal d’Emilie Maes : Une romance sympa sans fioriture qui permet de s’évader et de passer un chouette moment. L’histoire est sans surprise mais elle est bien emmenée par des personnages attachants. J’ai adoré le majordome.

Le service presse Fyctia :

A notre dernier rendez-vous d’Emilie Parisot : J’ai dévoré ce roman en une journée ! Il est aussi bon que du chocolat. L’intrigue est top et m’a captivé. J’ai beaucoup rigolé des frasques du groupe de copines. Et ce Leio ! Muy caliente ! J’en aurais bien mangé tiens ! L’écriture est percutante. J’ai passé un excellent moment. Mieux qu’un film parce qu’il a duré plus longtemps !!

Mes lectures perso :

Les écorchés de Carian Coll : On m’a presque forcé et menacé pour que je lise ce roman… mais je ne ferai pas la balance. C’est une très jolie romance avec un amour interdit. Cependant, le héros masculin n’était pas assez Bad pour moi, ça manquait de noirceur. Et puis Kenzi, notre héroïne, revendiquait vouloir être une femme au foyer, élevant une ribambelle d’enfants et préparant à manger pour son homme, à tout juste 18 ans…. Heeeuuuu ! Girl Power ! J’ai eu l’impression de revenir dans les années 50 et ça m’a un peu dérangé, même si chacune voit midi à sa porte…

The one i want de Fanny Myjany : Une superbe romance qui sort des sentiers battus ! J’ai découvert le monde des réfugiés et mon p’tit cœur a été tout chamboulé. Louise et Joram m’ont touché et j’ai trouvé leur histoire merveilleuse. L’écriture de Fanny m’avait déjà attrapé dans son roman Avec toi, dans les nuages. Sa plume est pleine d’émotion et tout est juste. Fabuleux !!

Gun cake de Maloria Cassis : J’ai relu ce roman parce que la mafia italienne me manquait trop ! J’aime cet Adriano ténébreux qui essaie de faire flancher la jolie pâtissière à coups d’intimidations, de clin d’œil sexy et d’overdoses de macarons à la pistache !

Voilà encore de quoi compléter votre PAL ! Bonne lecture à toutes et à tous.

@ bientôt !

#Aurélie

Killing me softly de Clara Nové

Quatrième de couverture :

Il est le pire qui pouvait lui arriver… et le meilleur ?

None est un tueur à gages au sein de l’Organisation.

Quand il découvre sa cible du jour, il ne peut se décider à la tuer : Eva est belle, seule… et enceinte. Pour ne pas laisser de traces et la sauver d’une mort certaine, il la kidnappe. Forcés de cohabiter, None et Eva commencent par s’opposer avant de s’apprivoiser. Le désir s’immisce entre eux, mais ils doivent impérativement le refouler : impossible de succomber dans ces circonstances !

Mais plus la situation dégénère, plus les deux opposés s’attirent… Comment pourraient-ils résister alors qu’ils brûlent de se découvrir ?

Mon avis :

Je souhaite remercier les éditions addictives de m’avoir confié cette œuvre.

Ce roman est une pépite. Il m’a fait passer par toutes les émotions. J’ai été happée par les pages comme on peut l’être dans le jeu Jumanji.

Ce livre est un roman plus sombre que ceux que je lis habituellement et j’ai vraiment apprécié.

Dans cette histoire, on fait la rencontre de None. C’est un homme assez mystérieux et bourré de toc.

Il a été conditionné depuis tout petit pour faire le métier qu’il exerce actuellement.

Pour lui, un homme n’est qu’un nom sur un contrat et une personne de moins sur terre s’il fait correctement son travail. Il est tueur à gage pour l’Organisation depuis aussi loin qu’il s’en souvienne.

Jusqu’à ce contrat où il doit mettre fin aux jours d’une jeune femme nommée Eva.

None est le meilleur dans le domaine, aucune bavure, aucun loupé. Un soir, il s’apprête à tuer Eva mais il ne peut s’y résoudre quand il constate qu’elle est enceinte.

Pour lui qui est orphelin, il lui est impossible d’ôter la vie d’un enfant. Suite au choix qu’il fait de l’épargner, une vraie chasse à l’homme commence.

Il ne sait pas pourquoi mais il se sent obligé de la protéger, de les protéger, par tous les moyens même s’il doit tuer ses collègues changer ses habitudes.

Les personnages sont touchants et attachants même si None parle peu. Il est tellement expressif et bien décrit qu’on arrive à le comprendre. Quand à Eva, pour une fois dans ce genre de livre, elle n’est pas complètement idiote et cache aussi des secrets.

Ce livre est un véritable plaisir de lecture. Tout y est : une histoire de cœur, des méchants, une course contre la montre, des secrets.

Cette histoire est entre deux thèmes que j’affectionne tout particulièrement.

Bref un soupçon de romance avec un grain de thriller. On mélange le tout et paf on obtient ses pages écrites avec ferveur par une auteure de talent. Merci infiniment Clara de nous partager votre travail.

En espérant vous avoir donné des idées de lecture pour ce super mois d’été qui n’en est pas vraiment un.

Maïlys

Mes lectures de juillet

Ouvrir la photo

L’été s’ra chaud, l’été s’ra chaud !!

Il semble que cette chanson estivale sonne faux cette année… Comme il n’est pas possible pour moi de bronzer sur une plage de sable fin ou au bord de la piscine, et bien je lis depuis mon canapé… le plaid pas loin. Pffffffff

Toujours est-il que cinq livres sont passés entre mes mains et sous mes yeux ébahis.

Voici de quoi compléter votre PAL avant de prendre la route des vacances pour celles et ceux qui ne sont pas encore partis.

Commençons par C’est juste un collègue de Margherita Gabbiani, paru chez Hugo Poche. Dans cette new romance, on rencontre Margaux pour qui son avenir semble tout tracé : amour, job de rêve, pleine réussite. Pourtant, son nouveau poste va venir semer le trouble dans cette routine bien huilée. J’ai eu beaucoup de mal à adhérer à l’histoire sachant qu’il y serait question ici d’adultère. L’écriture est sympa et fluide, pourtant je n’ai pas accroché. J’i trouvé les personnages trop fades et trop lisses. Seule la collègue Célia sortait du lot, mais malheureusement, ce n’était pas l’héroïne. Pour celles et ceux qui souhaitent tenter l’expérience, vous passerez un tout de même un bon moment.

J’ai ensuite été ravie de retrouver la plume des non moins célèbres Emma Green avec If you wanna be my lover, paru aux Editions Addictives. J’ai déjà adoré la référence à ce tube intemporel des Spice Girls. C’est dingue mais elles arrivent toujours à me surprendre. Le thème de la gémellité est abordée d’une manière inédite pour moi. Notre héroïne April qui se terre dans son studio pour dessiner et rêver sa vie. Alors quand elle doit prendre la place de sa sœur, c’est l’apocalypse ! Sa vie fait un 360. Elle doit cohabiter avec son faux mec et patron, beau comme un dieu grec. Cette romance est drôle, piquante, sensible et pleine de références qui ne m’ont pas rajeuni. Vive Sailor Moon !

Marie Hayle m’a donné la chance de lire son nouveau bébé : Dream on. Quel bonheur de retrouver la clique de Sam et Tyler (Under control) ! Marie a su les faire évoluer et vieillir sans que leur caractère ne soit terni. Le vernis n’a pas craquelé un iota ! On retrouve les enfants de nos héros : Ethan et Milly. Leurs retrouvailles sont pleines d’émotions et de surprises. Puis chaque chose reprend sa place. Ils retrouvent leur complicité d’antan. L’écriture de Marie est toujours fluide et addictive. Les répliques sont pleines de saveurs et piquantes à souhait. Le caractère de Milly est explosif. Elle m’a émue aux larmes mais je ne vous dévoilerai pas pourquoi afin de ne pas spoiler. Merci pour ce plein d’émotions Marie ! Ça fait un bien fou !

Aussi, j’ai lu Killing me softly de Clara Nové, paru aux Editions Addictives. Ce service presse ne m’a pas emballé plus que ça. On y Retrouve None, tueur à gages et Eva, la cible du tueur à gages. Quand la cible devient la personne à protéger à tous prix, le monde de None bascule. Le personnage masculin est profond et torturé, blessé par un passé qu’il peine à se souvenir. La fin est malheureusement sans surprise. Néanmoins, l’origine des tocs de None m’a laissé sur les fesses. Je ne l’avais pas vu venir.

Pour terminer, toujours aux Editions Addictives, About last night d’Ellie Jade. Une jolie romance, fraiche entre Anouck et Noah. J’ai adoré ce surnom, Nounoush !! Les personnages sont attachants et drôles. Même si Anouk est un peu « névrosée » sur les bords, elle sait ce qu’elle veut. Peu de surprises dans cette histoire. Cependant, l’écriture est fluide et j’aime les romans où les petites sœurs s’entichent du meilleur ami du grand frère. Ça donne toujours des dénouements épiques ! Ellie, si tu me lis, j’aimerais bien un spin off avec Damian !! Je l’ai beaucoup aimé lui !!

Voilà les livresques, j’espère que vous trouverez votre bonheur parmi cette liste.

Bonnes vacances et @ bientôt !

#Aurélie

Team up de Camilla Simon

Quatrième de couverture :

Sur le campus, elle doit éviter un seul garçon. Celui dont elle est folle.


Comment se relever quand on a été traînée plus bas que terre ? Depuis qu’elle a réussi à s’extirper d’une relation destructrice, Arly a l’impression de vivre en apnée. Elle ne s’accroche qu’à deux choses : ses études d’archi et ses amis à l’université de Philadelphie.

Axton est étudiant sur le même campus qu’elle et, quand leur prof les met en binôme sur un projet, il sait que ce n’est pas une bonne idée. Certes, Arly l’attire comme un fou et il passerait volontiers la nuit avec elle. Mais il sait qui elle est, ce qu’elle a vécu… et si Arly découvrait qui est réellement Axton, elle prendrait ses jambes à son cou !

Tandis que les deux étudiants commencent à travailler ensemble, l’ambiance entre eux se fait plus électrique, la tension monte, et bientôt Axton se met dans une situation inextricable : dire la vérité à Arly est impensable, lui mentir est insoutenable.

Trouvera-t-il une issue pour ne pas la perdre ?

Mon avis :



Comme toujours, je voudrais remercier les éditions addictives de m’avoir donner la chance de lire ce service presse.

Ce livre est juste waouh ! Mais comme ce n’est pas assez, je vais vous en dire un peu plus.

Dans cette histoire, on fait la connaissance d’une jeune femme qui se nomme Arly ( très joli prénom mais ce n’est que mon humble avis ). Cette fille est assez perturbée par les fantômes de son passé. Elle est donc devenu assez méfiante et peureuse vis à vis de la gente masculine. Ce que je comprends.

Au début du livre, elle intègre une école d’architecture avec ses deux amis formidables qui sont à l’opposé de notre personnage. Ils ont tous les deux un grain de folie qui donne le sourire à chacune de leur interventions. Ils sont extrêmement attachants et le lien qui les lient est très fort.

Fritz est le seul homme de l’entourage d’Arly qui ne lui intime pas de la peur, des craintes et des doutes.

Quand à sa colocataire et amie Ozzie, elle est une fille formidable. Elle m’as bien fait sourire, elle est sans filtre.
Et bien sûr, un livre des éditions addictive ne serais pas complet sans un bel homme pour faire tourner la tête de ses dames.

Axton lui est en dernière année d’architecture. Afin de valider son premier trimestre, il doit faire un projet imposé avec les premières années. Il se retrouve donc avec Arly.

Ils forment un duo de choc pour les études. Il est beau, gentil, protecteur et veut tout faire pour reconstruire ce petit bout de femme. Mais on comprend vite qu’il l’a connait avant même son arrivée à Philadelphie. Comment ? Pourquoi ? Quel est le lien ( si vous ne vous posez pas ses questions je ne comprends pas ) ?
À partir de ce moment, un climat d’interrogations et de suspens s’installe. Les pages défilent à une vitesse folle et on veut connaitre le dénouement final.

Le livre a une superbe trame qui en devient addictive. Les émotions sont tellement bien écrites par l’auteure qu’on est transporté au sein des mots afin de passer quelques instants avec les protagonistes. Les paysages sont envoûtants, j’ai voyagé avec eux.

Finalement un grand merci à Camilla Simon d’avoir écrit cette pépite livresque car sa plume est aussi magique que le tapis volant d’Aladdin !

Foncez mes livresques, pour ma part c’est le coup de cœur de l’été.

Maïlys